From 1 - 10 / 271
  • Pour quantifier l'importance de cette sélection de l'habitat, notamment lors de périodes cruciales comme le moment de la reproduction, il est nécessaire de pouvoir comparer les surfaces d'habitats disponibles pour chacun des couples et leurs fréquences d'utilisation. Ainsi à Ouessant entre 1998 et 2003, l'ensemble des couples nicheurs a été suivi tout au long du cycle de reproduction, exception faite de 2001 où seulement la moitié a pu être suivie convenablement, soit un total de 68 territoires suivis. Pour chaque année et chaque couple, nous avons ainsi pu modéliser les territoires alimentaires utilisés. En période de reproduction deux critères de sélection ont pu ainsi être identifiés: les habitats ras et la distance au nid. Plus les parcelles d'habitats favorables (pelouse et landes rases) sont éloignées du nid moins elles sont utilisées. Le succès reproducteur apparaît influencé par les superficies d'habitats ras à proximité du nid. Pour plus de détails sur la méthodologie et les résultats : Kerbiriou C., Le Viol, I., Nisser, J., Audevard, A., Le Pennec, V. Biologie de la reproduction du Crave à bec rouge (Pyrrhocorax pyrrhocorax) en Bretagne (France) Alauda in press Kerbiriou, C., Gourmelon, F., Jiguet F., Le Viol I., Bioret F., & Julliard R.,. 2006 Linking territory quality and reproductive success in the chough (Pyrrhocorax pyrrochorax): implications for conservation management of an endangered population. Ibis 148: 352-364

  • Mesures bathymétriques au sondeur multifaisceaux réalisées en juin 2011 sur la plage de Guissény

  • Zones de pratiques des manifestations nautiques encadrées en rade de Brest en 2009, réalisées à dires d’acteurs.

  • Categories  

    Baie de Douarnenez Banc du Four (Finistère) campagne de sismique réflexion, Projet : SPEEDUNES 2015

  • Mesures bathymétriques au sondeur multifaisceaux réalisées sur la plage de Porsmilin

  • Pour quantifier l'importance de cette sélection de l'habitat, notamment lors de périodes cruciales comme le moment de la reproduction, il est nécessaire de pouvoir comparer les surfaces d'habitats disponibles pour chacun des couples et leurs fréquences d'utilisation. Ainsi à Ouessant entre 1998 et 2003, l'ensemble des couples nicheurs a été suivi tout au long du cycle de reproduction, exception faite de 2001 où seulement la moitié a pu être suivie convenablement, soit un total de 68 territoires suivis. Pour chaque année et chaque couple, nous avons ainsi pu modéliser les territoires alimentaires utilisés. En période de reproduction deux critères de sélection ont pu ainsi être identifiés: les habitats ras et la distance au nid. Plus les parcelles d'habitats favorables (pelouse et landes rases) sont éloignées du nid moins elles sont utilisées. Le succès reproducteur apparaît influencé par les superficies d'habitats ras à proximité du nid. Pour plus de détails sur la méthodologie et les résultats : Kerbiriou C., Le Viol, I., Nisser, J., Audevard, A., Le Pennec, V. Biologie de la reproduction du Crave à bec rouge (Pyrrhocorax pyrrhocorax) en Bretagne (France) Alauda in press Kerbiriou, C., Gourmelon, F., Jiguet F., Le Viol I., Bioret F., & Julliard R.,. 2006 Linking territory quality and reproductive success in the chough (Pyrrhocorax pyrrochorax): implications for conservation management of an endangered population. Ibis 148: 352-364

  • Mesures bathymétriques au sondeur multifaisceaux réalisées sur la plage de Porsmilin

  • Recencement des sites archéologiques de l'îlot de Banneg, archipel de Molène, réserve de biosphère.

  • Campagne de sismique-réflexion Sparker à objectif d'enseignement en Licence2, Master2 et Mastère EMR (ENSTA) en rade de Brest. Projet GEOLUCAS,

  • Exploitation des couches vectorielles thématiques de la base d'information géographique "Sigouessant" de Géomer, UMR6554 LETG.